Nous avons fait l'acquisition ce jour des sommiers et matelas pour les nouveaux lits des filles. Plus protège-matelas, oreillers, couettes et housse. Bref, elles sont équipées grand sport.

Le linge de lit a lavé et séché dans la journée et ce soir en voyant leurs nouveaux lits faits (la chambre n'est pas terminée) les filles étaient toutes fofolles.

P1040281

P1040278 P1040289

Les filles ont tout de suite choisi leur lit et sont tombées d'accord, donc pas de dispute de ce côté là, c'est pas plus mal.

Après le bain, nous leur avons proposé de dormir dans leur nouveau lit. "Non, dormir là haut". Très bien, nous n'insistons pas. Petites négociations au moment du coucher (choix de peluches et autres) puis silence...

Pas longtemps après, Lyla se met à pleurer "dormir en bas, dormir en bas !" Je vais la voir et lui redemande si elle souhaite dormir dans son nouveau lit de grande fille. "Sussu avec ?, Doudou avec ?" "Oui, ma chérie, tu prends toutes tes affaires et tu descends dans ta nouvelle chambre". Inès bondit dans son lit "Encore Inès".

Me voilà donc en train de déménager les peluches, doudou, sussu des deux poulettes à l'étage en dessous.

Je les installe dans leur lit chacune, et petit moment de panique ... si elles tombent ... (sur le carrelage). Nous attrapons couettes, oreillers et matelas des lits parapluie pour les disposer sur le sol. Recommandons aux filles de dormir du côté du mur. Je borde la couette du côté du bord, bien qu'il fasse une chaleur torride. Je réinstalle "la lumière qui tourne" dans la nouvelle chambre ; "bonne nuit mes grandes filles", je ferme la porte.

Pas longtemps après, et sans grande surprise, j'entends la poignée de la porte qui s'ouvre. Je me dépêche pour me tenir devant la porte, bras croisés et air pas content pour réprimander la petite coquine qui est déjà debout. J'aperçois les deux Bounettes sur le pas de la porter et Lyla me dit "maman caca".

Allons-y. Changement de couche. Recoucher les deux Bounettes, remettre la musique, petit bisou et maintenant "bonne nuit les filles".

Et pour l'instant, pas de bruit dans la chambre. Donc ... c'est peut-être une nouvelle marche du grand escalier de la "granditude". Verdict demain.

PS : je demande encore un peu de patience à Perrine, Jen et les autres qui s'impatientent pour découvrir la disposition des meubles dans la nouvelle chambre. C'est pas fini !