A l'heure de la sieste, qu'elles n'ont par ailleurs pas fait, Lyla n'a pas voulu mettre de couche : "moi grande fille, pas couche". Un pipi dans le pot avant d'aller se coucher, on ne loupe pas une occasion comme celle là pour émanciper la bounette.

Même pas 15 minute après les avoir couchées, Lyla se relève paniquée "caca dans culotte ! ".

Et ben voilà, la grande fille a fait un loupé ...

Pas plus de couche après, elle l'a exigé en protestant. Soit.

Elles n'ont donc pas fait la sieste, sauf que Lyla s'est endormie (sans couche) après le goûter sur le canapé du salon et a dormi une heure. Inès s'est endormie dans la voiture quand le papa les a emmené faire un tour pour me laisser me reposer au calme à la maison.

Et ce soir, à l'heure d'aller au lit, Lyla a décrété qu'elle ne voulait pas de couche. Pipi avant et après l'histoire. On se plie a sa volonté ... J'ai peur du pipi nocturne, d'autant plus que je n'ai pas de parure de lit de rechange. Pour l'instant j'en ai qu'une paire et je n'en ai pas pour faire un roulement en cas d'accident. Risqué, je sais. Je vais y remédier rapidement.

Verdict demain matin pour savoir si Lyla est une grande fille ou pas encore tout à fait.

Petite aparté, notre technique pour stopper les caprices au coucher (décrite ci-dessous) a plutôt bien fonctionné. Les filles ne se relèvent plus comme avant et acceptent le fait que c'est l'heure de dormir. En revanche, vous l'aurez compris, nous n'y sommes pas encore arrivés pour l'heure de la sieste.