Ça dépend de quel point de vue on se place.

S'il est cul-nu dans la maison, il se gère dorénavant tout seul : il court en direction des toilettes, fait son affaire, tire un kilomètre de PQ, le met dans les toilettes, tire la chasse, étale le moitié du flacon de savon sur ses mains et les rince en faisant plein de mousse dans le lavabo pendant 1/2 heure.

Ce n'est pas sans oublier les quelques pipis aux quatre coins de la maison ou pire, le caca posé sur le carrelage entre deux courses de voiture. Mais nous avons dépassé ce stade.

Ce n'est pas sans oublier la phase de "non" (sec et catégorique) quand on lui propose le pot juste avant de s'oublier sous la table du séjour. Mais nous avons dépassé ce stade.

Ce n'est pas sans oublier sa volonté d'être grand lorsqu'il voulait lui-même vider le pot dans les toilettes mais en renversant l'intégralité à côté de la cible. Mais nous avons dépassé ce stade.

Non, maintenant il propre, surtout cul-nu. Sauf qu'à l'école il ne le sera pas, cul-nu. Ah bon ? Donc depuis plusieurs jours nous avons ajouté des épaisseurs sur le zizi.
D'abord un slip. Mais rien d'autre. Ça a marché, ou presque.
Puis un pantalon à taille élastique (le genre de truc qui s'enlève easy). Ça a marché, ou presque.
Puis le jean sur le slip. Ça a marché, ou presque.

Le tout, c'est que quand il prévient, il faut y aller tout de suite. Sauf que parfois, il faut lui laisser le temps de poser les 5 voitures qu'il a dans la main, mais bien posées sur la table, pas balancées par terre. Donc, parfois il y a des accidents.

Donc, on verra.

Et pour la sieste ? Ben, depuis que nous sommes rentrés de vacances, il ne veut plus faire de siestes. Il a dû en faire 2-3 en 3 semaines. Donc tant qu'il ne dort pas, tout va bien. Il manquerait plus qu'il fasse la sieste à l'école !