Nils est tellement fatigué qu'il a lutté pour ne pas faire la sieste (il fonctionne à l'envers). Nous avons cédé, las de nous battre. Après le goûter, il s'est laissé emporter par les bras de morphée.

DSC00663

DSC00664

C'est l'occasion, une fois de plus, de constater qu'il n'est pas complètement sevré de son pouce. Mes remarques de l'autre jour n'ont pas été assez persuasives.

Le bon côté des choses, c'est que dans la journée, ou plutôt en dehors du sommeil, il ne prend plus son pouce ...