2h15 du matin, des pleurs à l'étage du dessous "deux culottes, deux culottes !"

Je me lève, fait un détour dans l'ancienne chambre des filles où les vêtements sont encore rangés, pour prendre un body propre. Dans sa chambre (en bas), Lyla est debout à côté de son lit, en larmes. Elle est un peu déboussolée, elle ne veut pas qu'on lui retire le body trempé, elle ne veut pas qu'on la touche.

Inès se réveille, se lève et se recouche en comprenant qu'elle n'est pas vraiment concernée par tous ces aller-retours.

Un peu de patience pour qu'elle retrouve ses esprits. On change le drap housse de son lit ; avec une auréole de pipi, c'était inévitable. On la félicite d'avoir essayé, mais vu qu'elle s'est sifflée sa gourde d'eau en entier, je préfère lui mettre une couche pour la fin de la nuit, malgrès son objection, pas très insistante.

La gourde d'eau, c'est peut-être pas une bonne idée, mais avec la chaleur qu'il fait ses derniers temps, le peu d'eau qu'elles boivent dans la journée et leurs pleurs parfois (de douleur) quand elles veulent faire pipi, je les laisse boire à volonté la nuit en ce moment. Elles ont même réclamé de remplir les gourdes (vides) d'eau fraîche avant de se recoucher.

On la recouche, elle se rendort, nous aussi (un peu plus long pour moi ...)